ActualitésQue deviennent nos déchets une fois recyclés ?

Aujourd’hui, en 2019, notre belle et jolie planète se meurt. Si les mots sont forts, ils sont néanmoins nécessaires. Car c’est un constat : si nous ne faisons pas plus d’efforts, il y a fort à parier que nous ne laisserons rien de valable aux générations à venir. Il est donc plus que temps de se retrousser les manches ! Heureusement, tout n’est pas (encore) perdu. Nous pouvons encore toutes et tous, à notre échelle, participer à faire bouger les choses, à faire évoluer les mentalités. Ne dit-on pas que ce sont les petits ruisseaux qui font les grandes rivières ? Si le monde de demain passe, entre autres, par le recyclage, nous ne savons que trop peu ce qu’il advient de nos déchets recyclés. Faisons le point.

Nous vous l’apprenions peut-être dans un précédent article mais, chaque jour, chacun d’entre nous produit environ 1 kilo de déchets ménagers. Heureusement, grâce au recyclage, 87,4% de ces déchets sont recyclés. Le Belge peut donc plutôt être qualifié de bon élève. Mais que deviennent ces objets une fois recyclés ? Faisons le point.

Le recyclage des bouteilles et flacons en plastique

Les flacons et bouteilles en plastique sont dans un premier lieu triés, avant d’être lavés puis concassés en pétales ou en grains. Le résultat sera ensuite fondu, puis traité grâce à diverses techniques. Enfin, ils profiteront d’une seconde vie. Sous quelle forme ? Elles peuvent en réalité être multiples : nouvelles bouteilles, raviers en plastique, fibres textiles, bidons, palettes, tuyaux, paniers ou encore vestes et sacs de couchage.

À titre d’information, sachez que 27 bouteilles PET peuvent par exemple donner naissance à un pull polaire.

Le recyclage du verre

Comme vous le savez, ce sont les bulles à verre qui permettent le recyclage du verre. Le tri s’effectue alors à ce stade entre le verre blanc et le verre coloré. Une fois collecté, le verre blanc et le verre coloré seront broyés séparément pour ensuite être fondus. La matière récoltée sera alors remodelée afin de fabriquer de nouveaux produits en verre. Le verre blanc redeviendra verre blanc, le verre coloré redeviendra verre coloré.

Le recyclage des emballages métalliques

Les sacs bleus PMC accueillent les bouteilles et flacons en plastique dont nous parlions plus haut, les emballages à boissons ainsi que les emballages métalliques. Pour recycler ces derniers, une distinction doit donc être établie en premier lieu entre ces divers déchets. Une fois réalisée, un second tri vise à séparer l’acier de l’aluminium. Acier et aluminium sont ensuite broyés et nettoyés, avant d’être moulés. L’acier prend généralement la forme de barres ou de cylindres alors que les blocs sont préférés pour l’aluminium. Une seconde vie les attend alors.

Si 670 canettes suffisent à faire un vélo, 19.000 boîtes de conserve permettent la fabrication d’une voiture. Plutôt intéressant, non ?

Le recyclage des papiers-cartons

Les papiers recyclés font, sans que nous ne nous en apercevions forcément, partie intégrante de notre quotidien puisque journaux et magazines sont généralement imprimés au départ de papier recyclé. Il en va de même pour les blocs-notes, cahiers et autres papier d’imprimante. Même l’essuie-tout, le papier toilette et les mouchoirs contiennent du papier recyclé. Le carton recyclé redevient quant à lui carton.

Mais, là où cela se complique, c’est que le recyclage ne peut être réalisé à l’infini. Le processus de recyclage diminue en effet la qualité du matériau, tant et si bien que les fibres réutilisées peuvent l’être entre cinq et sept fois, raison pour laquelle il convient de diminuer drastiquement notre consommation de papier et carton.

Le recyclage : une pratique vitale

C’est un fait : les matières premières ne cessent de se raréfier. Le recyclage est donc essentiel pour limiter la perte de matériaux. Et puisqu’un tri correctement réalisé va de pair avec la qualité des matériaux recyclés, nous avons toutes et tous une carte à jouer. Faisons du recyclage une priorité !